Lifestyle - POURQUOI NE PERÇOIT-ON PAS TOUS LES MÊMES COULEURS ?

POURQUOI NE PERÇOIT-ON PAS TOUS LES MÊMES COULEURS ?

14/10/2019

CHAUSSURE ROSE OU VERTE : POURQUOI NE PERÇOIT-ON PAS TOUS LES MÊMES COULEURS ?

Votre ami(e) voit cette tennis rose et blanche alors que vous la voyez grise et verte ?  De quoi ouvrir des débats sans fin lors des repas de famille ou au bureau !

Mais qui a raison ? Pourquoi ne voit-on pas tous les mêmes couleurs ?

Nos opticiens experts se penchent sur la question et vous apportent quelques éléments de réponse.

  

LES PHOTOS… QUI FONT DÉFAUT ?

 Récemment, cette photo a fait couler de l’encre sur Internet : une basket dans un contexte un peu sombre. Certains la voient blanche et rose, d’autres la voient grise et verte. Quelques années auparavant, c’était une robe qui provoquait le débat sur Internet et dans les conversations de couloir. Accrochée sur son cintre, accompagnée de son boléro, cette robe que beaucoup voient blanche et doré est perçue par d’autres comment étant bleue et noire… de quoi s’arracher les cheveux ! Et pourtant, il y a bien une explication à ces différences de perception.

 

QU’EST-CE QU’UNE COULEUR ?

Voici une nouvelle qui va tout bouleverser : Les couleurs n’existent pas ! En réalité, il s’agit de lumières absorbées et réfléchies par des objets, avec des longueurs d’ondes différentes. Nos yeux vont avoir le rôle de composer des couleurs à partir des éléments reçus et transmis au cerveau. Cela donne un premier palier d’explications aux variations de perceptions qui existent d’une personne à une autre.

 

Nos yeux construisent les couleurs en s’appuyant sur une catégorie particulière de photorécepteurs.(expliciter en quelque mots ) Ces derniers sont des cellules qui tapissent la rétine et qu’on appelle les cônes en raison de leur forme.

 

Les cônes ont pour fonction d’absorber la lumière par le biais de trois types de pigments visuels :

-       Certains cônes vont réagir aux longueurs d’ondes courtes (bleu)

-       Certains cônes vont réagir aux ondes moyennes (autour du vert)

-       Certains cônes vont réagir au grandes longueurs d’ondes (vers le rouge).

 

Les cônes transforment le signal lumineux en un signal électrique qui rejoint, via des cellules nerveuses, le nerf optique qui chemine jusqu’au cerveau.

Trois éléments vont permettre de décoder le message transmis au cerveau : la teinte, la clarté, la saturation.

Le cerveau fait une analyse et se demande dans quel contexte se trouve ce que nous voyons : est-ce plus ou moins clair ? Quelle est la part de saturation ? est-ce une couleur pastel ou vive ? C’est fort de ces informations qu’il déterminera la couleur perçue.

 L’illusion d’optique de l’échiquier d’Adelson illustre parfaitement la question de la perception des couleurs en fonction du contexte.

Sur l'échiquier, les cases A et B sont de la même couleur. L'ombre portée sur la case B et non sur la A provoque cette illusion de variation de couleur. Dans ce cas, notre cerveau prend en compte la lumière de l'environnement global, pas seulement la couleur en elle-même.

 


UNE QUESTION D'EXPÉRIENCE ET DE LUMIÈRE

 Le saviez-vous ? nos yeux sont à même de distinguer quelque 15 000 nuances de couleurs, il nous est néanmoins impossible de déterminer la nuance exacte de l'une d'elles au sein d'un tableau. 

 

Toutefois, le spectre des couleurs que nous percevons sera plus ou moins large d’une personne à une autre, notamment en fonction de l’âge ou de l’état de santé. Nous serions par exemple de moins en moins sensibles à la lumière bleue l’âge avançant.

 

Vous pourrez également percevoir les couleurs différemment selon votre niveau de fatigue.

Si vous sentez que vous yeux sont fatigués, ou que votre vue s’est altérée au fil des année. Ne tardez pas à faire votre examen chez l’ophtalmologiste. Nos opticiens Lynx Optiques seront prêts à vous recevoir pour vous aider à choisir la monture qui vous conviendra le mieux… le tout bien entendu, en tenant compte de sa couleur !